Agnès Giard



Ses recherches portent sur les objets anthropomorphiques et les partenaires de substitution au Japon. Sa thèse soutenue en 2015, reçoit le Prix spécial du jury de la Maison de l’Archéologie et de l’Ethnographie (MAE). Publiée en 2016 aux Belles Lettres (sous le titre Un Désir d’Humain) cette thèse constitue le point de départ d’une recherche à plus grande échelle consacrée aux supports de présence émotionnels. Elle a reçu le prix Louis Dumont 2016 pour une enquête sur un rituel de maquillage, à Kyôto qui consiste à transformer un enfant en dieu.
En 2015, elle a participé aux expositions Persona, étrangement humain (Quai Branly) et Miroirs du désir (Musée Guimet). Entre 2006 et 2012, elle publie quatre ouvrages consacrés à l’amour et à la sexualité au Japon, réalisés en collaboration avec une centaine d’artistes contemporains japonais (Tadanori Yokoo, Makoto Aida, Toshio Saeki, etc). Plusieurs de ces ouvrages sont traduits en japonais.

acitivités

- Membre du conseil scientifique du colloque international « érotisme et radicalisation », organisé par Pierre Philippe-Meden du Laboratoire d'ethnoscénologie (EA1573), à la MSH-Paris Nord (USR3258), en octobre 2017.
- Co-organisation, avec Julie Abbou (Université Université Paris NanterreIII) du colloque "L’attachement aux cyber-choses : logiciels sentimentaux, love-bots et séducteurs de synthèse", les 15-16 juin 2017 au Sophiapol.
- Coordination, avec Emmanuel Grimaud et Anne-Chistine Taylor-Descola, du numéro 66 de la revue Terrain, à paraître en avril 2017.

Parcours


2015 
Doctorat d'anthropologie de l'Université de Université Paris Nanterre. 
Mention : Très honorable avec les félicitations du jury à l'unanimité.
Titre : « Humanité désirée, humanité simulée. Etude de l'effet de présence dans les objets anthropomorphiques au Japon ». Directrice de thèse : Laurence Caillet.

1993 Maîtrise de lettres modernes (mention TB) à l’Université de Paris 3 (Censier).

1992
Licence de journalisme à l’Université de Paris 1 (Sorbonne, Celsa). 

1991 DEUG d'audiovisuel à l’Université de Paris 3 (Censier).

1987-90 Etudes littéraires (Hypokhâgne - Khâgnes) au Lycée Fénelon, Paris.

1987 Baccalauréat A2 (Philosophie)

Prix

- Prix Louis Dumont 2016, pour une recherche intitulée « Peut-on fabriquer un “enfant céleste” ? La poupée comme objet rituel », sur une cérémonie de maquillage permettant de transformer des enfants en divinités lors de la Gion matsuri (Kyôto).
- Prix spécial du jury de la MAE (Prix de thèse) 2016 de l’Université de Université Paris Nanterre.
- Prix Sade 2016 (pour le livre Un Désir d’humain).
- Résidente au Tôkyô Wonder Site (Tôkyô) en août et septembre 2012, pour une recherche sur les poupées en lien avec les personnes disparues.
- Résidente à la Villa Kujoyama (Kyôto), du 1er juillet au 31 décembre 2010, sous l'égide du Ministère des Affaires Etrangères, pour le projet de livre Les Histoires d’amour au Japon.

ouvrages

Ouvrages publiés en France
Giard Agnès, Un Désir d'humain. Les love doll au Japon, Paris, Les Belles Lettres, coll. Japon, 2016, 376 p.
Giard Agnès, Les Histoires d’amour au Japon. Des mythes fondateurs aux fables contemporaines, 3e édition, Paris, Glénat, 2012, 512 p.
Giard Agnès, In-Out, la métaphore érotique du passage, Paris, Sancho, 2012, 64 p.
Giard Agnès, Les Objets du Désir au Japon, Paris, Glénat, 2009, 328 p.
Giard Agnès, Dictionnaire de l’amour et du plaisir au Japon, 3e édition, Paris, Glénat, 2008, 352 p.
Giard Agnès, L’Imaginaire érotique au Japon, 5e édition, Paris, Albin Michel-Glénat, 2006, 328 p.
Giard Agnès, Le Sexe bizarre, Paris, 2e édition, Cherche Midi-Tabou, 2004, 192 p.

Ouvrages publiés au Japon

Giard Agnès, Nihon no koi monogatari (日本の恋物語), traduction de Les Histoires d’amour au Japon par Tanigawa Atsushi, Tôkyô, Kokusho Kankôkai, 2017 (à paraître).
Giard Agnès, Tokushu Seiyoku Daihyakka (特殊性欲大百科), traduction de Le Sexe bizarre par Yamamoto Norio, Tôkyô, Sakuhinsha, 2015, 261 p.
Giard Agnès, Erotikku Japon (エロティック・ジャポン), traduction de L’Imaginaire érotique au Japon par Nimura Junquo, Tôkyô, Kawade shobô shinsha, 2011, 360 p.
Giard Agnès, Fetisshu môdo-Fetish Mode (フェティッシュ・モード-Fetish Mode), ouvrage bilingue, Tôkyô, Wailea shuppan, 2003, 88 p.

Contributions et articles

Chapitres d’ouvrage
Giard Agnès, « Jouir en silence ? L’acoustique des estampes érotiques », dans Sophie Makariou (auteur), Miroir du désir. Images de femmes dans l’estampe japonaise, Paris, Mnag-Guimet et RMN-Grand Palais, 2016, p. 65-77.
Giard Agnès, « Formes creuses : les love doll au Japon », in Grimaud Emmanuel et Vidal Denis (dir.), Persona, étrangement humain, Paris, Musée du Quai Branly et Actes sud, 2016, p. 184-187.
Giard Agnès, « Effet de loupe : le porno japonais et l’accès à l’intime », in Van der Kar Julie et al. (dir.), Weporn. Le X et la génération Y, Bruxelles, Gsara, 2016, p. 74-79.
Giard Agnès, « Asobi, kosupure, shinkô [Le jeu, le cosplay et la croyance] » (遊び、コスプレ、信仰), in Takeda Yoshifumi (dir.), Tenugui metamorufôze (てぬぐいメタモルフォーゼ), Kyôto, Eirakuya, 2015, p. 4-6.
Giard Agnès, « La Jeune Fille sacrifiée sous le toit : étude d'un rituel de passage des frontières », in Gonseth Marc-Olivier (dir.), Imagine Japan, Neuchâtel, Musée d’Ethnographie de Neuchatel, 2015, p. 222-228.

Articles dans les revues à comité de lecture
Giard Agnès, « Des duplicatas de mineures vendues comme “poupées d’amour” : malaise dans la représentation sexuelle » (à paraître), dans Monique Jeudy-Ballini et Martial Poirson (coord.), Hybrid n°4, spécial « Malaise dans la représentation » [En ligne], 2017, URL : http://revue-hybrid.fr.
Giard Agnès, « La fille en boîte. Naissance d’une perversion au Japon » (à paraître), Criminocorpus, [En ligne], 2017, URL : http://criminocorpus.revues.org.
Giard Agnès, « L’oreiller comme partenaire : est-ce que jouir c'est rêver ? » (à paraître), dans Vanessa Manceron et Emmanuel de Vienne (dir.), Terrain n°66, avril 2017.
Giard Agnès, « La love doll au Japon : jeux imaginaires, incarnation et paradoxes », dans Laurent Di Filippo et Audrey Tuaillon Demésy (coord.), ¿ Interrogations ?, spécial « Des jeux et des mondes », 2016. [http://www.revue-interrogations.org/La-love-doll-au-Japon-jeux].

Articles dans les revues sans comité de lecture
Giard Agnès, « La censure du cinéma pornographique au Japon : pixelisation en trompe l’oeil » (à paraître), in Safarova Barbara (dir.), Actes 2 : L’art brut au Japon, Paris, Abcd, 2017.
Giard Agnès, « Le Japon : paradis des amateurs de nymphettes ? », Quarto, spécial « Roland Jaccard », Berne, Bibliothèque nationale, Archives littéraires suisses, 2017, p. 61-65.

Autres publications (notices de dictionnaires, préfaces)
Giard Agnès, préface « On a tous en soi une pièce condamnée » (à paraître), dans Nicolas Tajan (auteur), Génération Hikikomori, Paris, L’Harmattan, coll. Etudes du fait japonais, 2017.
Giard Agnès, préface « Introduction », dans Horikazu, La vie et l'oeuvre d'un maître-tatoueur d'Asakusa, Munich, Reuss, 2013, p. 4-18.
Giard Agnès, préface « Les Délices de l'horreur », dans Daikichi Amano (photographe), Human Nature, Berlin, Bongoût, 2010, p. 4-8.
Giard Agnès, notices « Bondage » et « Japon », dans Janine Mossuz-Lavau (dir.) Dictionnaire des sexualités, Paris, Robert Laffont, 2014, p. 117-119 et 437-440.
 

Communications

Journées d'étude et colloques
Giard Agnès, « Jouer » au pervers. Scénarios hentai et radicalité au Japon, dans le cadre du colloque international « érotisme et radicalisation », organisé par le Laboratoire d'ethnoscénologie, EA1573), à la MSH-Paris Nord, USR3258), en octobre 2017.
Giard Agnès, « Quelle est l’odeur d’une “belle jeune fille innocente” ? Les parfums pour jouets sexuels au Japon », journée d’études « Parfums et odeurs » organisé par le CCJ et le CEIAS, EHESS, 8 novembre 2016.
Giard Agnès, « Les bordels de poupées au Japon : la love doll et ses “clients” », dans le cadre du colloque international « Les échanges sexuels et leurs clients », organisé par Sophiapol, Université de Université Paris Nanterre, 14-16 juin 2016.
Giard Agnès, « La Fille en boîte : naissance d’une perversion au Japon », journée d’étude « Sujets déviants, sujets pervers. Pathologie mentale, sexualité et expérience de l’autre », avec la collaboration de la Fondation Maison des Sciences de l’Homme et du Centre Alexandre Koyre, EHESS, 17 novembre 2015.
Giard Agnès, « La censure au Japon », dans le cadre du colloque international Outsider art au Japon, organisé par la Halle Saint Pierre, Le Collège International de Philosophie et Art Brut Connaissance & Diffusion. Maison des cultures du monde, 24 juin 2013.
Giard Agnès, « Les êtres de substitution au Japon », journée d’étude dans le cadre de la Biennale d’art contemporain de Lyon sur le thème « Marionnettes, automates et robots : miroirs de l’Homme ? », Musée Gadagne, 12 octobre 2013.

Séminaires
Giard Agnès, « Trou-tentacules, mutation, hybridation…, séminaire « Mutation, hybridation, contamination » de Dominique Lestel, Ecole Normale Supérieure, Paris, 10 novembre 2016.
Giard Agnès, « Des poupées pour remplacer l’humain ?, séminaire LASCO-Sophiapol, Université de Université Paris Nanterre, 3 mars 2016.
Giard Agnès, « Les êtres de substitution : le cas des love doll au Japon, séminaire du Centre d'Etude Japonaise, CEJ) affilié à l'Inalco, Université de Toulouse, Toulouse, 16 avril 2015.
Giard Agnès, « Les êtres de substitution : le cas des love doll japonaises, séminaire « Anthropologie à Nanterre » du LESC, Université de Université Paris Nanterre, 10 juin 2014.
Giard Agnès, « La Fabrique des phages. Visions du monde et formes de l’alimentation, séminaire « La cuisine des ethnologues. Anthropologie de l'alimentation », de Youri Volokhine, Université de Genève, Suisse, 9 et 30 avril 2014.
Giard Agnès, « Peut-on « faire l'amour » avec un jouet sexuel ?, séminaire "socio-anthropologie des comportements sexuels" de Philippe Combessie, Université de Université Paris Nanterre , 26 mars 2014.
Giard Agnès, « Wedding bliss for the deceased children. Interview with a maker of afterlife-marriages, Département d'Anthropologie de l'Université de Zurich, Suisse, 4 mars 2013.

Tables rondes

Giard Agnès, « Like a sexe machine : une machine peut-elle, nous faire) jouir ? », Festival des Idées Paris sur le thème « Etre machine », organisé par l’Université Sorbonne Paris Cité, 16 novembre 2016.
Giard Agnès, « Le sexe e(s)t la vie : Sai no kami », avec la photographe Yamada Natsumi et la directrice artistique Yamashita Lisa, Galerie Hayasaki, Paris, 11 novembre 2016.
Giard Agnès, « La pornographie, nouvelle frontière culturelle ? », animation d’un débat avec le sociologue Florian Vörös, organisé par l’European Lab, Gaîté Lyrique, Paris, 16 décembre 2015.
Giard Agnès, « Rencontre-débat avec l’écrivain Wataya Risa », Salon du livre de Paris, table ronde organisée par l’Institut Français, 16 mars 2012.
Giard Agnès, « Assises de l’Institut Emilie du Châtelet, table ronde « L’éducation à l'égalité entre les sexes », organisée par Michel Bozon, Paris, 10 octobre 2011.

Tables rondes
Giard Agnès, « Like a sexe machine : une machine peut-elle, nous faire) jouir ? », Festival des Idées Paris sur le thème « Etre machine », organisé par l’Université Sorbonne Paris Cité, 16 novembre 2016.
Giard Agnès, « Le sexe e(s)t la vie : Sai no kami », avec la photographe Yamada Natsumi et la directrice artistique Yamashita Lisa, Galerie Hayasaki, Paris, 11 novembre 2016.
Giard Agnès, « La pornographie, nouvelle frontière culturelle ? », animation d’un débat avec le sociologue Florian Vörös, organisé par l’European Lab, Gaîté Lyrique, Paris, 16 décembre 2015.
Giard Agnès, « Rencontre-débat avec l’écrivain Wataya Risa », Salon du livre de Paris, table ronde organisée par l’Institut Français, 16 mars 2012.
Giard Agnès, « Assises de l’Institut Emilie du Châtelet, table ronde « L’éducation à l'égalité entre les sexes », organisée par Michel Bozon, Paris, 10 octobre 2011.

Conférences invitées
Giard Agnès, « La tentation du double sexe au Japon », Queer Week, sur le thème « Trajectoires », Sciences-Po et EHESS, 16 mars 2017.
Giard Agnès, « Qui sont les utilisateurs des poupées à aimer ? », Fondation FINALE, Lausanne, 10 décembre 2016)
Giard Agnès, « Love doll et “misère sexuelle” », librairie Rameau d'or, Genève, 19 novembre 2016.
Giard Agnès, « Une jeunesse en perte de repère ? », Théâtre de Nîmes, avant-première du spectacle de Maeda Shiro, « Et même si je me perds… », Nîmes, 15 novembre 2016.
Giard Agnès, « Les love doll au Japon », organisé par Polychrome, Ecole du Louvre, Paris, 04 novembre 2016.
Giard Agnès, « L’Attachement aux choses. Poupées fatales, avatars, gynoïdes, furies, golem et égregores », conférence-rencontre croisée avec Yann Minh, Salon Jacques Kerchache, Musée du Quai Branly, 17 juin 2016.
Giard Agnès, « L’érotisme japonais est-il érotique ? », dans le cadre d’une exposition consacrée au photographe Araki, Musée Guimet, Paris, 27 mai 2016.
Giard Agnès, « La fille-poupée au Japon : entre esthétique et perversion », Ecole supérieure d'art de la Villa Arson, Nice, 02 février 2016.
Giard Agnès, « Regards croisée sur l'érotisme entre Suisse et Japon », dans le cadre de l'exposition Le bouddhisme de Madame Butterfly, Musée d'Ethnologie de Genève, 01 décembre 2015.
Giard Agnès, « La culture érotique japonaise et française », conférence en duo avec Catherine Millet, au Musée du Quai Branly, organisé par l'Université populaire du Quai Branly cycle Décalages : les autres et nous, Musée du Quai Branly, Paris, 14 octobre 2015.
Giard Agnès, « Esthétique du caché », Ecole supérieure d'art de la Villa Arson, Nice, 12 février 2014.
Giard Agnès, « Logique du recyclage au Japon : l'amour en boucle », dans le cadre de la tournée du spectacle Le Tourbillon de l'amour, de Daisuke Miura, Théâtre de Nîmes, Nîmes, 26 novembre 2013.
Giard Agnès, « Le mythe du Japon comme pays sans tabou », Festival d'automne en Normandie co-organisé par l'Université populaire et Le Volcan, Le Havre, 20 novembre 2013.
Giard Agnès, « Corps d'emprunt : les véhicules du désir au Japon », Musée d'Ethnographie de Neuchâtel, Suisse, 17 octobre 2013.
Giard Agnès, « O-Kuni-Nushi, un dieu de l'amour », librairie Rameau d'or, Genève, 08 décembre 2012.
Giard Agnès, « Les histoires d'amour ne finissent jamais », Mois de la Culture du Japon, organisé par le Consulat du Japon, Genève, Suisse, 08 octobre 2012.
Giard Agnès, « Le principe du "Koi", l'amour foudre, au Japon », Salon du livre de Genève, 28 avril 2012.
Giard Agnès, « La Genèse au Japon : de l'amour comme principe premier », Institut des Sciences de l’Homme de Lyon. Organisé par l'Atelier-Recherche sur le Genre et par Effigies, 22 mars 2012.
Giard Agnès, « Amour au Japon », Bibliothèque St-Simon, Service Action Culturelle Paris, 16 mars 2012.
Giard Agnès, « Construction culturelle de l’homosexualité au Japon », Salon du livre LGBT, Bruxelles, 05 février 2012.
Giard Agnès, « France-Japon : Fantasmes comparés », à l'Institut franco-japonais de Fukuoka, salon du livre « Bookuoka », Japon, 19 novembre 2010.
Giard Agnès, « France-Japon : stratégies de séduction », à l'Institut franco-japonais de Tôkyô, Japon, 20 octobre 2010.
Giard Agnès, « Décryptage de l’éros japonais », à l'Institut franco-japonais de Kyôto, Japon, 30 septembre 2010.
Giard Agnès, « L’Amour au Japon », à Asie en Lumières, Salon littéraire de Lognes, 31 janvier 2009.
Giard Agnès, « L’Imaginaire érotique au Japon », organisé par les Publications Orientalistes de France, POF), à Aurillac, 07 janvier 2009.
Giard Agnès, « Mythes et fantasmes au Japon », au salon littéraire « L’Instant Japon », Toulouse, 17-18 mai 2008.
Giard Agnès, « Japon : Plaisir et Sacré », Salon du livre « La Fureur de Lire » de Genève, Suisse, 21 septembre 2007.
Giard Agnès, « Littérature japonaise et homosexualité », à la Maison Arc en ciel, organisé par L’oeil de la lucarne à l’occasion de la Belgian Lesbian & Gay Pride de Liège, Belgique, 03 mai 2007.
Giard Agnès, « L’homoérotisme au Japon, ou comment bien nouer son fundoshi », librairie Blue Book Paris, 12 avril 2007.

Expositions et ateliers

- Conseillère scientifique de la partie love doll pour l’exposition Persona, étrangement humain au Musée du Quai Branly (23 janvier au 13 novembre 2016).
- Commissaire de l’exposition Fantasia Erotica Japonesa, galerie Artz21, Barcelone, Espagne (octobre–décembre 2008), qui réunit dix artistes japonais contemporains et cent oeuvres d’art (poupées articulées, photographies, peintures, gravures).
- Animation d’une « nuit du cinéma japonais », en lien avec l’exposition consacrée au photographe Araki, au Musée des arts asiatiques Guimet, Paris (27 mai 2016).
- Animation d’une soirée de cinéma japonais, organisé par l’Université de Montpellier, cinéma Utopia, Montpellier (17 février 2014).
- Animation d’un festival de cinéma japonais, organisé par l’association Cinéma Sans Frontières, cinéma Mercury, Nice (30 et 31 mars 2012).
- Animation d’un festival de cinéma japonais, à l’occasion de l’exposition « Plaisirs d’Edo » au Musée des Beaux Arts et de la Dentelle, cinéma Alhambre, Calais (du 9 au 12 mai 2007).
- Atelier Esthétique de la fin du monde au Japon, à l'école HEAD (Hautes Etudes d'Art et de Design), Genève (novembre 2012).
- Curatrice de l’exposition Fantasia Erotica Japonesa, galerie Artz21, Barcelone, Espagne (octobre–décembre 2008).
- Atelier Quelques clés de la culture japonaise, Ecole d’Art et de Design de Mulhouse (mars 2008).

Mis à jour le 06 mars 2017