Julien BERNARD

Julien Bernard a fait des études de sociologie à Poitiers et à Toulouse. Après un passage dans le journalisme, il fait l’expérience de divers petits boulots en parallèle de ses études, notamment employé dans une entreprise de pompes funèbres.
Il a décidé de faire de cette expérience son sujet de thèse. Après s’être intéressé en licence et en DEA aux supporters de football et aux passions musicales, il a choisi, cette fois, d’étudier les émotions dans le contexte de la mort.
Son travail, soutenu en 2007 à l’Université de Poitiers où il était alors chargé d’enseignement, portait le titre Emotions et rituel dans le travail des pompes funèbres ; Croquemort, une anthropologie des émotions en constitue l’armature principale [présentation d'auteur éditions Métailié].

Publications

 
  • Ouvrage

Bernard, J., (2009),
Croquemort. Une anthropologie des émotions, Paris, éd. Métailié, coll. Traversées, 224 p.

  • Direction d'ouvrage et de numéro de revue

Bernard, J. (dir.) (2015), Emotion/émotions, Revue Terrains/Théories, n°2.

Bernard, J. (dir.), (2006)
, La parole en sociologie : recherches et débats, Actes de la journée d'études « Contextes sociaux et usages scientifiques de la parole », Poitiers : MSHS/Icotem, 228 p.


  • Rapports de recherche

Bernard, J., Le Grand-Sebille, C., (2015), Les morts sans corps. Etude qualitative sur la ritualité funéraire dans le cas des dons de corps à la science, Rapport pour la Fondation des services funéraires de la ville de Paris, Fondation de France, 79 p.

Bernard, J., et collectif Irénée Zwarterook, (2010), De la formation à l’incertitude à la gouvernance par l’incertitude : les acteurs locaux face au Plan de Prévention des Risques Technologiques (PPRT) de la zone industrialo-portuaire de Dunkerque, Rapport intermédiaire pour le programme de recherche Concertation, décision, environnement, Ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement Durable et de la Mer, 171 p.

Bernard, J., et collectif Irénée Zwarterook, (2009), « Les risques et pollutions industriels sur le territoire dunkerquois : des perceptions à la concertation », Cahiers de la sécurité industrielle, 2010 <URL : https://www.foncsi.org/fr/publications/collections/cahiers-securite-industrielle/concertation-Dunkerque/view> (publication du Rapport final fourni à la Fondation pour une Culture de la Sécurité Industrielle : « De la perception individuelle des risques industriels à l’action collective en faveur de la sécurité industrielle : une approche territoriale », 182 p.
 
  • Articles de revue à comité de lecture


(2015), « Les voies d’approche des émotions. Enjeu de définition et catégorisations », Terrains/Théories, n°2.

(2014)
, « La mobilisation du corps dans le travail des pompes funèbres. Technique, relation et travail émotionnel », Champ psy, « Le corps au travail », juin 2014.

(2009)
, « De l’émotion et des postures affectives dans les situations sociales aussi diverses que celle du rap ou d’un enterrement », Cultures et sociétés, n°10

(2009), « La construction sociale des rites funéraires. Une transaction affective essentielle », Pensée plurielle, n°20, « Transactions et sciences de l’homme et de la société », p.79-93.

(2008)
, « Bonne distance et empathie dans le travail émotionnel des pompes funèbres », Le journal des anthropologues, « L’empathie », n°114-115, p.109-129

(2008), « La ‘mission psychologique’ des pompes funèbres », Sociologies pratiques, « La psychologisation des rapports sociaux au travail », n°17, p.31-41

(2007)
, « La gestion des émotions aux pompes funèbres. Une compétence reconnue ? », Formation Emploi, « Les usages sociaux de la compétence », n°99, p.61-75.

(2006)
, « Les émotions dans la relation pompes funèbres / endeuillés. Une problématique de santé », Face à face, regards sur la santé, « Emotions, corps et santé », n°9, p.36-46

  • Chapitres d'ouvrages collectifs

 
A paraître,
« Une dépersonnalisation inachevable. Ethnographie d’un laboratoire d’anatomie », dans Combessie, P., (dir.), Corps et santé, Nanterre, Presses universitaires de Université Paris Nanterre.

A paraître
, « Des représentations aux présentations de l’identité professionnelle. L’analyse des sources en sociologie du travail funéraire », dans Bertherat, B., (dir.), Les sources du funéraire en France à l’époque contemporaine, Avignon, Presses universitaires, coll. En-jeux, p.153-171.

(2015), « Funerary Emotions: Categorizing Data from a Fieldwork Diary”, in Flam, H., & Kleres, J. (dir.), Methods of Exploring Emotions, Routledge, London & New-York, p.172-180.

(2014)
, « Le régime contemporain des émotions de deuil. La dialectique de l’expression et du contrôle », dans Emotions contemporaines, 19e-21e siècle, sous la direction de Ambroise-Rendu A.-C. et al., Paris, Armand Colin, p.

(2014), « Une histoire de la sociologie des émotions ? Quelques prises en compte des émotions dans l’histoire de la sociologie », dans Fernandez, F., Lézé, S., & Marche, H., Les émotions, une approche de la vie sociale, éditions des Archives contemporaines, Paris, p. 7-30

Avec Calvo-Mendieta, I., Zwarterook, I., (2012)
, « La gouvernance de l’environnement industriel à Dunkerque », actes du colloque de Mulhouse « Développement durable : communautés et sociétés », sous la dir. de Stoessel, J., Blanc, M., Mathieu, I.

(2012), « Emotion, célébration, mise en mémoire : les rites funéraires », Candau, J., et Barthélémy, T., (dir.), Mémoire familiale, objets et économies affectives, Comité des sociétés historiques et scientifiques, CD-rom, p. 101-114

(2010)
, « Notice : Ritualisation funéraire », Di Folco, P. (dir.), Dictionnaire de la mort, Paris, Larousse, p. 900-902.

(2010
), « Les lieux de travail des pompes funèbres. Approche pragmatique des espaces de la mort dans la société française contemporaine », Cahiers de l’ADES, n°5, « Les espaces de la mort et les morts dans l’espace », p.93-103.

(2010), « L’impact du travail des pompes funèbres sur la ritualisation et l’évolution des obsèques », Collectif, sous la direction de Dabouis, G., La mort, Journées Ange Guépin, Paris, L’Harmattan, p.145-156.

(2008)
, « Emotions et interactions dans les pompes funèbres. L’ambivalence de l’intéressement », Fernandez, F., Lézé, S., Marche, H.. (dir.), Le langage social des émotions. Nouveaux enjeux de pouvoir dans le champ de la santé, Paris, Anthropos-Economica, p. 148-188.

(2008)
, « Le secteur funéraire en milieu rural. Les espaces de la mort en mutation dans le sud-Vienne », Rakoto, H., Peyrusaubes, D., Thibaut, B., (dir.), Ruralités nords-suds : inégalités, conflits, innovations, Paris, L’Harmattan, coll. Itinéraires géographiques, p. 299-311.

(2008)
, « Les croquemorts, intrus et bourreaux. Contribution à une sociologie de la haine », Chauvaud, F., Gaussot, L. (dir.), Histoire et actualité de la haine, Rennes, Presses Universitaires, coll. Histoire, p. 283-292.

(2007), « Objectiver les émotions dans l’enquête de terrain. Réflexions à partir d’une étude sur le travail des pompes funèbres », Leservoisier, O., Vidal, L., (dir.), L’anthropologie face à ses objets. Nouveaux contextes ethnographiques, Paris, ed. des archives contemporaines, p.109-124.

(2006), « Parole, contextes, usages sociaux et réflexivité disciplinaire », Bernard, J. (dir.), La parole en sociologie, Poitiers, Icotem, p.11-21.

  • Recensions


(2007)
, « Turner, Jonathan & Stets, Jan, The Sociology of the Emotions, Cambridge, Cambridge University Press, 2005 », Revue française de sociologie, 2007/1, p.184-187.
 

  • Articles de diffusion

(2008)
, « Les rites funéraires, reflet de l'évolution de nos sociétés », Actualités Poitou-Charentes, octobre.

(2007), « La figure du passionné. Ambivalences théoriques autour des supporters de football »

(2006)
, « Synthèse des journées scientifiques Emotions corps et santé », Réseau « Santé et société » doctorants MSH Paris Nord

(2006)
, « L'amour (des Verts) a des raisons que la raison n'ignore pas »

(2006), « Les émotions comme compétence, le cas des professionnels du funéraire »

(2004), « A propos d'identité en situation »

 

Mis à jour le 25 novembre 2015